pt_brfren
Companhia Dos à Deux

Companhia Dos à Deux

  • Gritos

    “Os três poemas que compõem berros sem sons, são absorvidos pelos corpos da dupla André Curti e Arthur Luanda Ribeiro, duplicados em formas criadas. Com proporção humana e rostos definidos, os bonecos se prendem, como extensões vivas e ilusoriamente autônomas, à pulsação dos atores. Respiram ao ritmo do seu duplo, atuam como reflexos e se mexem em pas-de-deux.” – Macksen Luiz

    O GLOBO - 29 de novembro de 2016

    → a seguir : Ambrosia, Botequim Cultural, Incitarte.com.br, Arte 1...

  • Dos à deux, 2° ato

    « Tout est poétique dans ce spectacle où la prouesse physique sert de faire valoir à la poésie. C’est la magie des corps qui semblent ignorer les lois de la pesanteur. Ils sont comme des mendiants célestes qui ne peuvent vivre autrement que dans le jeu et le partage. Ils volent et ils tombent l’un vers l’autre, toujours en mouvement, avec la musique qui les accompagne. Les deux danseurs comédiens Guillaume Lepape et Clément Caboche sont extraordinaires de virtuosité corporelle. Il n’y pas grand-chose à dire de plus. C’est beau, voilà tout. » Claude Kraif – La revue du spectacle.com

    La revue du spectacle - 19 de novembro de 2013

  • Irmãos de sangue

    Com essa nova criação, a Companhia Dos à Deux se sobressai de novo na performance física e na realização estética unicamente à serviço desta narrativa atemporal. Michelle PERRIN – La Marseillaise

    La Marseillaise - 16 de outubro de 2013

    → a seguir : LeMonde.fr, Radio France Bleue Vaucluse, O GLOBO, La Provence, Bog Nouvelles répliques...

  • Ausência

    « (…) Une nouvelle expérience pour cet artiste souvent récompensé qui découvre le théâtre gestuel. Un spectacle à la mesure de cette rencontre : magnifique ! (…) La mise en scène est intelligente et nous emmène complètement dans cet univers atypique. (...) Absence est bien plus qu’une performance admirable, c’est une vision possible et inquiétante de l’avenir de la terre et de l’humanité. C’est également une interprétation très juste et touchante de l’être humain et de sa réaction face au manque. Absence de soleil, absence de chaleur, absence de contacts, absence d’amour, absence de vie. Un spectacle magistral à la fois dérangeant et touchant. Un chef d’œuvre ! » http://www.theatrotheque.com/web/article3319.html

    www.theatrotheque.com - 4 de março de 2013

  • Fragmentos do desejo

    «Historias humanas, únicas, que se torman fabulosas sagas no crepúsculo vibrante sobre uma música lasciva... fragmentos do desejo da cia Dos à Deux é uma criação densa, repleta de ternura da qual não saimos ilesos. Esplêndido.»

    Ouest France - 23 de fevereiro de 2010

    → a seguir : La Montagne - Fabienne Faurie, O tempo ... on line, La Terrasse - Avignon 2010, RFI, Jornal do Brasil...

  • Saudade em Terras d’água

    «Ce spectacle touche: par cette notion pure, assez inédite dans ses manifestations, d’un corps qui se meut et s’exprime exclusivement en songeant aux points de contact à son semblable. (...) force d’allégorie sur l’arrachement à son point d’ancrage premier et sur l’agragation des êtres dans la solitude de l’ailleurs.»

    L’Humanité - A Breidi - 11 de julho de 2005

    → a seguir : Tribuna do Brasil, Bravo, Veja Sao Paulo, O GLOBO, Expresso do Norte...

  • Aux Pieds de la Lettre

    Robinsons à la gestuelle iconoclaste. Leur corps est leur rime. pas besoin de mots, les gestes leur conviennent. Ils ont toutes les audaces corporelles.

    La Montagne - Fabienne Faurie - 6 de março de 2009

    → a seguir : Rio Show - O Globo, Elogio à loucura na turnê do Dos à Deux, Jornal do Brasil (2), O Tempo, Questão de crítica...

  • Dos à Deux (criação original)

    They were clever, imaginative, skillfully executed bit of stage furniture. Using them, the tramps played their endless waiting game, hugely comic to look at, but desperate in its mood, lined with tragic futility.

    The Sunday Times - 10 de dezembro de 2000



© 1997-2019 Companhia Dos à Deux - Todos os direitos reservados - Contato - Topo ↑
Site realizado com SPIP por romy.tetue.net