pt_brfren
Compagnie Dos à Deux

Compagnie Dos à Deux

  • Cris

    “Cela ne va pas être facile. Le titre du spectacle l’annonce lui-même : Cris. Ils sert d’avertissement aux coeurs. Mais ce sont les yeux qui écoutent l’agonie, non les oreilles. Comme dans ces trois poèmes gestuels, nous sommes travestis et emportés dans d’autres peaux, à l’instar des interprètes avec leurs marionettes. De cette fusion, les frontières de la perception s’effacent. Plus de je, de vous, ni de eux. L’empathie prend le dessus, même à travers l’étrangeté. Nous nous projetons comme si c’était notre monde et notre réalité. Il n’est pas possible de détourner le regard ou de fermer les yeux. Les cris ont justement besoin d’être vus et ressentis. Chaque poème gestuel est un cri différent. Les décrire serait les réduire, ce qui diminuerait la profondeur d’une telle oeuvre.” Thiago David

    Incitarte.com.br - 4 décembre 2016

    → suite : Botequim Cultural, O GLOBO, Ambrosia...

  • Dos à deux, 2e acte

    « Tout est poétique dans ce spectacle où la prouesse physique sert de faire valoir à la poésie. C’est la magie des corps qui semblent ignorer les lois de la pesanteur. Ils sont comme des mendiants célestes qui ne peuvent vivre autrement que dans le jeu et le partage. Ils volent et ils tombent l’un vers l’autre, toujours en mouvement, avec la musique qui les accompagne. Les deux danseurs comédiens Guillaume Lepape et Clément Caboche sont extraordinaires de virtuosité corporelle. Il n’y pas grand-chose à dire de plus. C’est beau, voilà tout. » Claude Kraif – La revue du spectacle.com

    La revue du spectacle - 19 novembre 2013

    → suite : La Provence, Tournée Costa Rica, PANAMA AMERICA, City local news, Théâtral magazine...

  • Frères de sang

    "la dernière création d’André Curti et d’Artur Ribeiro, ne déroge pas au répertoire singulier de la Compagnie Dos à Deux : l’exploration d’un même univers onirique, à la fois sombre et coloré. Tous les personnages d’une famille originelle se tiennent sur le plateau, arpentant et dansant dans l’espace céleste des rêves et des souvenirs... La musique envoûtante de Fernando Mota ajoute au charme désuet de la reconstitution d’un passé qui ne vous quitte pas, entre les voix enfantines jamais tues des récréations scolaires et les musiques qu’on aime écouter dans la solitude de la jeunesse. Pour la présence maternelle, la silhouette éthérée de Cécile Givernet s’impose dans la grâce. Face à elle, les acteurs/danseurs Matias Chebel, André Curti et Artur Ribeiro s’emparent de l’espace scénique avec une souplesse et une vivacité des corps en accord avec les sentiments exprimés Un travail original dont l’univers griffé fraie avec l’intime autant qu’avec l’universel." Véronique Hotte - theatredublog

    Théâtredublog - 23 mai 2013

    → suite : La revue du spectacle, LES ECHOS, Blog "A bride abattue", The French mag, Radio France Bleue Vaucluse...

  • Absence

    « (…) Une nouvelle expérience pour cet artiste souvent récompensé qui découvre le théâtre gestuel. Un spectacle à la mesure de cette rencontre : magnifique ! (…) La mise en scène est intelligente et nous emmène complètement dans cet univers atypique. (...) Absence est bien plus qu’une performance admirable, c’est une vision possible et inquiétante de l’avenir de la terre et de l’humanité. C’est également une interprétation très juste et touchante de l’être humain et de sa réaction face au manque. Absence de soleil, absence de chaleur, absence de contacts, absence d’amour, absence de vie. Un spectacle magistral à la fois dérangeant et touchant. Un chef d’œuvre ! » http://www.theatrotheque.com/web/article3319.html

    www.theatrotheque.com - 4 mars 2013

    → suite : www.parisicilaculture.fr, Folha de São Paulo, www.mille-et-une-vagues.org, BRAVO !...

  • Fragments du désir

    REPORTAGEM DE CAPA Porta aberta para trocas Publicado no Jornal OTEMPO em 21/11/2010 www.otempo.com.br/entretenimento/ultimas/?IdNoticia=156399%2COTE o tempo

    O tempo ... on line - 22 novembre 2010

    → suite : Revista stravaganza, Magazine La Scène , Critique - La Terrasse, La Provence, Ouest France...

  • Saudade-terres d’eau

    "Dos à deux, il gesto che si fa poetica""non si parla ma tutto e crstallino e struggente."...

    Festival Europeo - 9 juin 2007

    → suite : Le dauphiné Vaucluse, La Marseillaise, La Provence, L’Humanité, L’Humanité hebdo...

  • Aux Pieds de la Lettre

    crítica - obra de Artur RIBEIRO e André CURTI

    Questão de crítica - 27 janvier 2010

    → suite : Questão de crítica, Zurban, Journal de St Quentin en Yvelines, Jornal O TEMPO, La Terrasse...

  • Dos à Deux (création originale)

    Between plastical and theatre proposition, Dos à Deux brings bach a different perception of living show.

    Radio France - 13 juillet 1999



© 1997-2019 Compagnie Dos à Deux - Tous droits réservés - Contact - Haut ↑
Site réalisé avec SPIP par romy.tetue.net