pt_brfren
Compagnie Dos à Deux

Compagnie Dos à Deux

  • Gritos

    http://arte1.band.uol.com.br/corpos...

    Arte 1 - 29 avril 2017

    → suite : Ambrosia, Botequim Cultural, Incitarte.com.br, O GLOBO...

  • Dos à deux, 2e acte

    Deux critiques lors de notre passage au FIA en avril 2014.

    La NACION - COSTA RICA - 11 avril 2014

    → suite : PANAMA AMERICA, Le Figaro, La Provence, Théâtral magazine, La revue du spectacle...

  • Frères de sang

    « Un très beau spectacle, tout en apesanteur malgré la gravité du propos. » Noémie Courtès - The French mag

    The French mag - 8 juillet 2013

    → suite : Blog "A bride abattue", LES ECHOS, Théâtredublog, La revue du spectacle, Webthea...

  • Absence

    " Absence, c’est un moment unique. C’est un moment d’intense émotion où se mêlent avec divinité la répulsion et l’attachement. Ceci est probablement dû au fait que le personnage incarné par Luis Melo est à la fois terrifiant, tel un savant fou burtonien, et attendrissant… à cause de toute cette solitude qu’il incarne, et que nous portons en chacun de nous. » http://www.pariscilaculture.fr/2013/01/absence-de-artur-ribeiro-et-andre-curti-compagnie-dos-a-deux/

    www.parisicilaculture.fr - 4 mars 2013

    → suite : www.theatrotheque.com, Folha de São Paulo, www.mille-et-une-vagues.org, BRAVO !...

  • Fragments du désir

    http://www.jornaldobrasil.com.br/

    Jornal do Brasil - 22 octobre 2010

    → suite : Article la Montagne - F.Faurie, Le Dauphiné Libéré, Ouest France, POURSUITE 11, La Provence...

  • Saudade-terres d’eau

    « ...hautement poétique, cette histoire sans parole est merveilleusement contée par des comédiens qui élèvent l’art de la représentation théâtrale au niveau de la perfection. »

    Le midi libre - Paul ASTRUC - 17 mai 2007

    → suite : La Provence, L’Humanité hebdo, Le dauphiné Vaucluse, La Marseillaise, L’Humanité...

  • Aux Pieds de la Lettre

    « Aux Pieds de la Lettre, est une des ces œuvres dont de nombreuses scènes semblent conduire vers la transcendance (...)Sa singularité majeure réside dans la façon dont chaque acteur agit face au corps de l’autre. Leurs corps, dans le spectacle, deviennent des objets qui peuvent se transformer à tout moment par le contact du partenaire. Les deux interprètes semblent se relayer pour commander l’action. A partir du geste, du toucher ou du mouvement de l’un, la position, le geste ou le mouvement de l’autre se transforme, faisant apparaître un nouveau sens, souvent comique et toujours poétique. »

    Jornal O ESTADO DE MINAS - Belo Horizonte - Marcello Castilho Avellar - 22 août 2002

    → suite : O Globo, Zurban, Journal de St Quentin en Yvelines, Questão de crítica, Jornal O TEMPO...

  • Dos à Deux (création originale)

    They were clever, imaginative, skillfully executed bit of stage furniture. Using them, the tramps played their endless waiting game, hugely comic to look at, but desperate in its mood, lined with tragic futility.

    The Sunday Times - 10 décembre 2000



© 1997-2020 Compagnie Dos à Deux - Tous droits réservés - Contact - Haut ↑
Site réalisé avec SPIP par romy.tetue.net