pt_brfren
Compagny Dos a Deux

Compagny Dos a Deux

  • Cry

    “Cela ne va pas être facile. Le titre du spectacle l’annonce lui-même : Cris. Ils sert d’avertissement aux coeurs. Mais ce sont les yeux qui écoutent l’agonie, non les oreilles. Comme dans ces trois poèmes gestuels, nous sommes travestis et emportés dans d’autres peaux, à l’instar des interprètes avec leurs marionettes. De cette fusion, les frontières de la perception s’effacent. Plus de je, de vous, ni de eux. L’empathie prend le dessus, même à travers l’étrangeté. Nous nous projetons comme si c’était notre monde et notre réalité. Il n’est pas possible de détourner le regard ou de fermer les yeux. Les cris ont justement besoin d’être vus et ressentis. Chaque poème gestuel est un cri différent. Les décrire serait les réduire, ce qui diminuerait la profondeur d’une telle oeuvre.” Thiago David

    Incitarte.com.br - 4 December 2016

  • Dos à deux, 2nd act

    Excellent !

    Le Figaro - 19 November 2013

  • Blood Brothers

    … é pura poesia do gesto. Como se a harmonia do movimento servisse a harmonia familial e à preservação da felicidade. A magia dos espetáculos do « Dos à Deux » opera mais uma vez. Claude Kraif – Larevueduspectacle.com

    La revue du spectacle - 16 October 2013

    → continue : O GLOBO...

  • Absence

    « (…) Noir et lumineux d’intelligence, "Absence", sans un mot, avec distanciation par les gestes précis du clown évoluant dans un univers fantasmagorique qui porte à rire, plonge aussi le spectateur dans ce qu’il peut y avoir de plus effroyable dans l’humain, sans le pousser pour autant au désespoir puisque la barbarie est sublimée par le conte. (…) Avec " Absence" la catharsis opère un effet "libératoire" sur le spectateur. Cet effet cathartique est à l’œuvre dans tous les spectacles de la compagnie " Dos à deux ", dans le sens où le burlesque crée de la distance avec le tragique, selon les techniques d’un art subtil servi par des artistes orfèvres en la matière. Un théâtre qui rend plus libre, plus joyeux, comme réconcilié avec soi-même, avec notre humanité consciente de ses failles. http://www.mille-et-une-vagues.org/ocr/spip.php?article1376

    www.mille-et-une-vagues.org - 4 March 2013

  • Fragments du désir

    http://revistastravaganza.com.br/in... Editor: Edgar Olimpio de Souza

    Revista stravaganza - 27 July 2011

  • Saudade-terres d’eau

    Bravo - 28 December 2005

  • Aux Pieds de la Lettre

    « Aux Pieds de la Lettre, est une des ces œuvres dont de nombreuses scènes semblent conduire vers la transcendance (...)Sa singularité majeure réside dans la façon dont chaque acteur agit face au corps de l’autre. Leurs corps, dans le spectacle, deviennent des objets qui peuvent se transformer à tout moment par le contact du partenaire. Les deux interprètes semblent se relayer pour commander l’action. A partir du geste, du toucher ou du mouvement de l’un, la position, le geste ou le mouvement de l’autre se transforme, faisant apparaître un nouveau sens, souvent comique et toujours poétique. »

    Jornal O ESTADO DE MINAS - Belo Horizonte - Marcello Castilho Avellar - 22 August 2002

  • Dos à Deux (original performance)

    Between plastical and theatre proposition, Dos à Deux brings bach a different perception of living show.

    Radio France - 13 July 1999

    → continue : Globo, Folha de S. P., The Sunday Times, Infos Brésil, Afternoon Despatch and courier...



© 1997-2020 Compagny Dos a Deux - All rights reserved - Contact - Top ↑
Site powered by SPIP by romy.tetue.net