pt_brfren
Compagnie Dos à Deux

Dos à deux, 2e acte

  • « Tout est poétique dans ce spectacle où la prouesse physique sert de faire valoir à la poésie. C’est la magie des corps qui semblent ignorer les lois de la pesanteur. Ils sont comme des mendiants célestes qui ne peuvent vivre autrement que dans le jeu et le partage. Ils volent et ils tombent l’un vers l’autre, toujours en mouvement, avec la musique qui les accompagne. Les deux danseurs comédiens Guillaume Lepape et Clément Caboche sont extraordinaires de virtuosité corporelle. Il n’y pas grand-chose à dire de plus. C’est beau, voilà tout. » Claude Kraif – La revue du spectacle.com

    La revue du spectacle - 19 novembre 2013

  • Blog presse

    Tournée Costa Rica - 11 avril 2014

  • Critique lors de notre passage au FAE à PANAMA, en avril 2014.

    PANAMA AMERICA - 11 avril 2014

  • Deux critiques lors de notre passage au FIA en avril 2014.

    La NACION - COSTA RICA - 11 avril 2014

  • « Un fort beau spectacle pour les yeux et une vague de tendre émotion pour l’esprit, baignant dans un onirisme enchanteur ! » Arlette Reboul Citylocalnews.com

    City local news - 19 novembre 2013

  • " Comme toujours dans la compagnie dos à deux, le langage passe par le corps, la danse, la gestuelle, la musique. Pas un mot. Mais leurs gestes burlesques sont riches de sens et empreints d’une grande et douce mélancolie." Nedjma Van Egmond - Théâtral

    Théâtral magazine - 19 novembre 2013

  • « Nouveau duo qui fonctionne à merveille. Deux clochards à la Godot dans un paysage nocturne. Un arbre mort, un banc aux fonctions diverses, une corde, des éclairages, de la musique, des querelles, des bagarres pour un bout de pain ou un coin de parapluie, de l’amitié, de la tendresse, du rêve, de l’humour aussi, du désespoir. » Alain Pécoult – La Provence

    La Provence - 19 novembre 2013

  • par Marianne Bliman, journaliste web aux Echos " Deux personnages qui se cherchent, se poursuivent, se chamaillent, jouent, se trouvent, se repoussent. « Dos à deux, 2e acte » traite de l’attente, du rapport à l’Autre, de l’absence, de l’enfance jamais loin. Nul besoin de mots pour cela, les corps parlent, suggèrent, racontent. Impressionné par la performance physique des comédiens Clément Chaboche et Guillaume Le Pape, on est saisi par l’inventivité, la sensibilité et la grâce de ce spectacle visuel » Article

    LES ECHOS - 19 novembre 2013

  • Critique de Cyriel Tardivel Quand de grands comédiens font la passation de leur première création à la nouvelle génération d’acteur, l’intensité et l’émotion sont au rendez-vous. Artur Ribeiro et André Curti travaillent ensemble depuis quinze ans. Quinze années de complicité, de recherches, de créations et de passion. A la fois comédiens, metteurs en scène et scénographes, leur univers est singulier, mélange de théâtre, de danse, d’acrobaties, de marionnettes.( ... ) Le thème du spectacle est simple et le spectacle puissant. Un décor sobre : quelques branches au plafond nous donnent la vision d’un arbre nu, un peu de fumé et deux structures, sortes de chaises sur roue, qui se transforment en escalier au besoin. A l’image des corps, la scénographie est en mouvement. Le rythme est une véritable partition de musique. Des variations, des arrêts, des reprises, le spectateur est emmené dans cette danse avec aisance. La musique intensifie ce voyage car elle résonne dans les corps. Ce sont Clément Chaboche et Guillaume Le Pape qui ont été choisis par Ribeiro et Curti pour cette adaptation. Une adaptation, un 2e acte, car le thème et la trame du spectacle restent inchangés, mais le fond est différent. Les nouveaux comédiens apportent leur corps, leur rythme, leur personnalité aux personnages. Un nouveau duo qui fonctionne à merveille. Une grande écoute, une belle complicité, beaucoup d’amusement et de générosité. En écho aux personnages, on ressent de l’amour et du respect mutuel entre Clément et Guillaume. Un duo naissant car les deux comédiens ont peu travaillé ensemble avant Dos à deux, 2e acte et pourtant, ils semblent qu’ils se connaissent parfaitement. Un équilibre juste qui pourrait bien être une rencontre au-delà de ce spectacle. Avec cette nouvelle étape dans leur carrière et dans leur création, Artur Ribeiro et André Curti prouvent qu’ils sont aussi bon metteurs en scène que comédiens.

    www.theatrotheque.com - 19 novembre 2013

  • Excellent !

    Le Figaro - 19 novembre 2013

Remonter en haut de la page ↑



© 1997-2019 Compagnie Dos à Deux - Tous droits réservés - Contact - Haut ↑
Site réalisé avec SPIP par romy.tetue.net