pt_brfren
Compagnie Dos à Deux

Aux Pieds de la Lettre

L’expressivité du geste

Parler du théâtre gestuel, un paradoxe pour ce genre artistique qui utilise le corps et le mouvement pour raconter une histoire.

Proche de la danse contemporaine puisqu’il va s’agir de créer un vocabulaire pour former un langage corporel, mais différent dans la manière d’habiter et d’articuler le mouvement car ce langage favorise l’émergence d’un jeu théâtral, organique et musical.

Le théâtre gestuel crée par le corps des personnages, une dramaturgie mais il n’illustre pas les intentions et les situations.

Artur RIBEIRO et André CURTI réinventent à chaque création un langage gestuel propre au thème choisi et aux personnages.

Dessin Dos à Deux

A l’inverse du théâtre, les acteurs corporels ne connaissent pas à l’avance l’histoire, ni même le rôle qu’ils vont jouer. A partir d’improvisations théâtrales et gestuelles, ils écrivent progressivement la dramaturgie et évitent ainsi de mettre en gestes une histoire déjà projetée. Ils engrangent des images, des mouvements, des rapports à l’espace, à l’autre et aux objets, des manipulations de corps, des couleurs...Puis, ils nomment ; la trame se révèle et enfin le scénario gestuel du spectacle.

De cette approche, plusieurs points d’appui de construction se distinguent : la musicalité, la corporalité de l’acteur, le jeu, la composition de musiques, la manipulation de corps et d’objets...

La musicalité prend une place déterminante dans le rapport à l’écriture théâtrale et chorégraphique : il s’agit de trouver sa propre musique et exprimer naturellement ses rythmes en mouvements et en attitudes. Le silence ou les sons contribuent à la construction d’une partition gestuelle sophistiquée.

Les objets participent également à la précision decette musicalité. L’univers des artistes fourmillent de petits objets qui viennent prolonger ou suggérer l’action des personnages. Les objets-décors - des chaises dans Dos à deux et une table transformable pour Aux Pieds de la lettre, des modules ou planches dans Saudade-terres d’eau - deviennent éléments scénographiques, éléments de médiation entre les personnages et ils créent contraintes ou possibles pour les acteurs corporels.

L’objet-décor ou les objets sont souvent déplacés de leur contexte quotidien et deviennent le prétexte d’une construction de jeux théâtraux. Le geste est aussi arraché au réalisme et par là même enrichi d’une certaine singularité.

Les portés et la manipulation du corps de l’autre sont finalement le prolongement du mouvement dramatique et de cette forme de stylisation. Se porter, se transporter, se supporter... ces techniques où l’un sert de sol à l’autre joue avec la gravité, défie la pesanteur et invite au contact et à l’écoute.

Au rythme intérieur de l’histoire, des personnages et du spectacle, la musique vient encore affiner cette mise en ambiance scénique. La musique se situe en contrepoint à l’écriture gestuelle : alternance entre musique enregistrée et musique du mouvement, en tendant à amplifier les contrastes et développer les émotions.
Artur Ribeiro et André CURTI, par leur démarche artistique, développent des univers insolites, atemporels et poétiques.



© 1997-2019 Compagnie Dos à Deux - Tous droits réservés - Contact - Haut ↑
Site réalisé avec SPIP par romy.tetue.net